Bonjour, c’est Heek. Je ne propose plus de créer des sites web. Mais j’en étais capable. Vérifiez par vous-même !

Comment gérer des sous-traitants ?

Exercer en tant que freelance, tous domaines confondus, peut rapidement générer une quantité importante de travail. C’est pourquoi nombreux sont ceux qui ont recours à la sous-traitance. Mais la gestion de ce mode de travail est parfois complexe. Nous vous expliquons comment faire et comment optimiser une activité basée sur ce mode de fonctionnement.

L’honnêteté comme point de départ

L’évolution carrière d’un freelance suit souvent le même chemin: on commence par de petites missions qui deviennent de plus en plus colossales puis on finit par travailler pour de grosses entreprises (ou de gros clients) sur une base régulière. Il devient très vite impossible d’accomplir ses tâches tout seul, et il est nécessaire d’embaucher des partenaires ou sous-traitants.

Il s’agit la plupart du temps d’une obligation puisque le volume de travail nécessite l’intervention de plusieurs freelances.

Mais outre cela, le choix de travailler avec des sous-traitants résulte d’une volonté de compartimenter les tâches. En effet, en prenant de l’expérience, tout freelance apprend et se spécialise. Lorsque votre activité commence à se développer, il peut par exemple être intéressant de déléguer les tâches marketing (gestion du site internet, emailing, etc.). De même, beaucoup de freelances choisissent de se départir des tâches redondantes ou apportant peu de plus-value pour ne se concentrer que sur ce qu’il aime faire (leur coeur de métier) ou ce qui demande le plus de travail et d’expertise.

Vous aimez ce que vous lisez ? 👍

Sélectionner les bonnes personnes

Mais travailler avec des sous-traitants engage avant tout votre propre responsabilité. Il faut donc vous assurer de la fiabilité de ceux-ci et de leur excellence puisqu’ils travaillent en votre nom. Finalement, en optant pour la sous-traitance vous endossez, au moins ponctuellement, le rôle d’un DRH. À vous, donc, d’embaucher les bonnes personnes. Outre la nécessité de s’assurer des compétences de ces freelances avec lesquels vous allez travailler, il faut vous assurer de leur capacité à respecter les (vos) délais, à respecter les règles propres à votre environnement de travail ainsi que de leur flexibilité en fonction de vos besoins. Le mieux est de d’abord les faire travailler sur de petites tâches afin de sonder le terrain et de roder votre fonctionnement à 2 ou à plusieurs.

Le suivi de la relation

Mais il est surtout important d’entretenir de bonnes relations, avec vos clients évidemment mais surtout avec les freelances sous-traités. Il vous faut clairement définir les rôles de chacun, assigner les missions en fonction et effectuer un suivi régulier du travail. Si cela est possible, l’idéal est de pouvoir rencontrer physiquement ceux avec qui vous allez travailler. Là aussi, communication et transparence sont les meilleures armes d’un freelance souhaitant avoir recours à la sous-traitance.

En somme, sous-traiter suppose de mettre en place un cadre de travail clair et bien défini, que ce soit avec vos clients ou avec d’autres freelances. Pensez à vous organiser!