Bonjour, c’est Heek. Je ne propose plus de créer des sites web. Mais j’en étais capable. Vérifiez par vous-même !

Payer ses impôts en tant que Freelance en France

En tant que freelance, il n'est pas toujours évident au départ de comprendre comment vous allez payer vos impôts. En effet, les questions se bousculent dans votre tête, mais c'est tout à fait normal. Pour cela, nous vous proposons de découvrir comment payer vos impôts en France lorsque vous êtes Freelance.

L'auto-entrepreneur

Si vous avez choisi le statut juridique de l'auto-entrepreneur pour votre activité de freelance, le paiement des impôts est effectué de la manière la plus simple. En effet, de nombreuses personnes optent pour ce statut juridique tout simplement parce que les responsabilités sont limitées. Ce statut s'avère d'ailleurs très avantageux lorsque vous travaillez seul et que votre chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas un certain plafond.

Concernant vos impôts, il vous suffira de faire votre déclaration d'impôts sur les revenus comme si vous étiez un salarié. Cependant, il faudra uniquement faire attention aux cases que vous devez remplir, mais la démarche est la même. Vous avez également la possibilité de demander un versement de l'impôt délibératoire. Cela signifie tout simplement qu'un pourcentage d'estimation de votre impôt vous sera prélevé tous les mois. C'est un choix auquel vous devez réfléchir.

Vous aimez ce que vous lisez ? 👍

L'EURL

L'EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée vous propose dès le départ de choisir entre un régime réel normal ou un régime réel simplifié. Vous devrez donc tout d'abord effectuer votre choix entre ces deux régimes. Cependant, il est important de noter que vous avez la possibilité d'opter pour une imposition des bénéfices à l'impôt sur les sociétés. Vous avez cependant le droit aussi d'opter aussi pour l'impôt sur le revenu en déclarant vos bénéfices dans le BIC ou le BNC pour les activités libérales.

La SARL

Lorsque votre activité de freelance est soumise au statut juridique de SARL, les choses sont alors différentes. Vous ne devez en aucun cas avoir recours à la déclaration de revenus classique. En effet, votre entreprise est soumise à l'impôt sur les sociétés, que vous allez devoir régler par acomptes que l'on appelle également IS. Ces acomptes sont redevables tout au long de l'année, en quatre fois, au mois de mars, juin, septembre et décembre. À la fin de l'année et après ces acomptes, vous allez devoir vous acquitter de la différence entre le solde IS et les acomptes versés au préalable.

Tenir parfaitement sa comptabilité

En tant que freelance et cela peu importe votre activité, vous êtes dans l'obligation de tenir une comptabilité parfaite. Cela est notamment pour votre bien, car cela sera plus clair pour vous au moment de devoir vous acquitter de vos impôts. Pour cela, il existe des logiciels de facturation très simples à utiliser et qui vous permettront de garder en mémoire votre chiffre d'affaires, vos recettes, mais également vos dépenses. Si vous n'avez ni le temps ni l'envie de gérer vos comptes de manière autonome, nous vous recommandons alors de faire appel aux services d'un professionnel, que l'on appelle plus communément un comptable.