Freelance : comment trouver son premier client ?

Lorsque l’on est freelance le plus difficile semble être de démarrer, de trouver son premier client. Pourtant, ce n’est pas si compliqué, pour peu que l’on sache quels leviers activer. Savant mélange d’expertise, de débrouillardise et de marketing, la prospection client n’aura plus aucun secret après la lecture de cet article !

Les prérequis indispensables pour trouver son premier client

Trois idées fondamentales doivent vous guider dans la recherche de votre premier client. Sans être une garantie de succès absolue, elles permettent généralement de décrocher ses premiers contrats lorsque l’on travaille en freelance. Bien-sûr chaque freelance propose un service différent, mais ces trois recommandations valent pour chacun d’entre-vous.

Avoir des bases en technique de vente.

En fait, pour prospecter il est nécessaire de mettre en place une véritable stratégie commerciale. La biographie, le portfolio, la manière de rédiger un mail participent au déploiement de cette stratégie. Il faut savoir se vendre et vendre son expertise. Beaucoup de freelances ont tendance à vendre un service. Certes, c’est bien ce qu’ils proposent - un service- mais plutôt que de mettre l’accent là-dessus nous conseillons de mettre en valeur les plus que vous êtes susceptible d’apporter à votre client via l’exercice de vos compétences. Par exemple, en tant que rédacteur web, plutôt que de vendre l’écriture d’un article au prix de $30, expliquez que vous avez conscience de l’importance du référencement et que vous proposez, non pas simplement un article de qualité, mais votre expertise afin de faire grimper le CA de votre client.

Savoir ce que l’on vend.

Beaucoup de freelances ont déjà entendu ce conseil: « spécialisez-vous ». En effet, si certains ont l’impression qu’il s’agit d’un précepte bancal, c’est en fait l’une des meilleures manières d’attirer son premier client. Plutôt que de proposer tout et n’importe quoi, il s’agit de réduire son champ d’expertise (tout en spécifiant quels services annexes l’on est en capacité d’offrir, le cas échéant). Évidemment, ce choix ne se fait pas au hasard, lorsqu’on a son arc 10 domaines de compétences, il faut préférer le plus porteur d’entre-eux en fonction de la demande: s’engouffrer dans une niche! Par ailleurs, ne fixez pas des prix trop bas, de peur de ne trouver aucun client, mais fixez le juste prix pour le service proposé (en tenant compte des taxes).

Savoir à qui on le vend.

Enfin, dernier conseil mais non des moindres: Il faut savoir cerner les besoins de son client. Il est primordial de comprendre la demande d’un client et de s’assurer d’y répondre au mieux. Il ne faut pas hésiter à déployer un plan détaillé de la manière dont vous aller effectuer le travail. D’ailleurs, pour décrocher son premier contrat il est conseillé de miser sur des missions n’ayant pas trouvé preneur. Evidemment, si une offre postée depuis 2 semaines n’a toujours pas été pourvue c’est soit que le salaire proposé est très (trop) bas, soit qu’elle suppose des connaissances sur un sujet très précis (et peu connu). Ceci dit, ce type de mission est un excellent moyen de se faire la main et de gagner en expérience. C’est aussi une façon de tester sa capacité à traiter un sujet que l’on ne maîtrise pas forcément au départ et donc de définir sa capacité à cerner les besoins d’un client.

Vous aimez ce que vous lisez ? 👍

Rejoignez la newsletter du Guide du Freelance et recevez des tips pour mieux gérer votre activité de Freelance au quotidien. Un tips par semaine.

L’importance du site internet

Quelle meilleure manière d’expérimenter les conseils ci-dessus que de les appliquer via son site internet ? En effet, celui-ci est presque indispensable, il est une véritable vitrine de son offre. Mais attention, le site internet est d’une telle importance qu’il ne faut pas le réaliser à la légère, surtout lorsqu’un freelance est en attente de son premier client.

Un site web doit être épuré, clair et lisible: la garantie du professionnalisme. Il est conseillé de travailler chaque section avec attention en usant des méthodes citées précédemment.

Pour en savoir plus, n’hésitez-pas à consulter notre article dédié au contenu d’un site web freelance.

Les plateformes profitables aux freelances

Les plateformes internationales destinées à mettre en contact freelances et clients sont nombreuses, mais peu d’entre-elles permettent réellement de trouver des clients, spécialement lorsqu’on débute. En voici donc 3 parmi les plus fiables et les plus intéressantes.

D’autres leviers intéressants pour trouver son premier client

En somme, des dizaines de méthodes existent afin qu’un freelance puisse « signer » son premier contrat. Professionnalisme, expertise et volonté suffisent pour peu que l’on use des bons leviers et que l’on se se décourage pas !